CITATION DU JOUR :   À la Saint-Vincent, tout dégèle ou tout fend   
MENU
Radar de pluie
   
 
Satellite

Phase de lune

La Lune

Actu météo

Pub

Petit message personnel :
Mon ami démarre son entreprise, et je tenais à lui faire un peu de pub.
N'hésitez pas à visiter son site :

16h27fr.png

Calendrier
Connection

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
CFxZwD
Recopier le code :

Visites

 53804 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Carte de vigilance

     0Orangeinondation.png0Jaunevent.png

Après avoir connu une crue significative, le Viaur est à présent en décrue.

Sur l'Aveyron, le niveau se stabilise dans le secteur d'Onet et la décrue se poursuit à Villefranche.
Sur la partie aval de l'Aveyron, les niveaux sont à la hausse par propagation de cette crue significative.

  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre

JUIN 2002

Caractère dominant du mois

Ce mois est bien arrosé. C’est même le premier mois excédentaire depuis le début de l’année.
Les températures sont plutôt douces dans l’ensemble, avec un vent d’Ouest largement dominant.
L’ensoleillement est conforme aux valeurs de saison.

  

Précipitations

Les pluies de ce mois sont très mal réparties :
La quasi-totalité des précipitations du mois est tombée entre le 4 et le 8 juin.
La première décade apporte 1,5 fois la hauteur d’un mois de juin.
La seconde décade est pratiquement sèche, tandis que la journée du 24 apporte un peu d’eau pour la troisième décade.

2002-06.png

    

Températures

Les perturbations du début du mois rafraîchissent l’ambiance: les températures sont alors nettement en dessous des normales, surtout en journée.
Entre le 12 et le 27, les températures sont au contraire excédentaires, dépassant régulièrement les 30 degrés l’après-midi et s’approchant des records de saison. Seule la journée du 24 est plus fraîche.
Les 3 derniers jours de mois rentrent dans la normale.

  

Insolation

Malgré une première décade largement déficitaire, l’ensoleillement du mois est normal grâce au beau temps qui s’installe à partir du 12 et qui n’est vraiment contesté que le 24. Les deux dernières décades ramenèrent l’équilibre avec un peu plus de 120% de la normale.

  

Faits marquants

- Les pluies du mois sont quasiment toutes tombées sous orages et ont été particulièrement fortes la nuit du 4 au 5.
- Le 27, un orage, localement violent, apporta des chutes de grêle. Des grêlons de 4 cm furent alors observés.
- Entre ces perturbations, il a fait beau et chaud.

   

Source : Météo France

   

   

   

JUILLET 2002

Caractère dominant du mois

Le mois est bien arrosé. C’est le second mois consécutif qui apporte un excédent depuis le début de l’année.
Les températures sont plutôt fraîches dans l’ensemble, avec un vent d’Ouest largement dominant.
L’ensoleillement est inférieur aux valeurs de saison.

  

Précipitations

Les pluies apportent un léger excédent, qui ne permet cependant pas de combler le déficit hydrique cumulé depuis un an.
Les précipitations se répartissent en trois épisodes plus marqués, le 9, le 15, le 29.
Jusqu’au 16, les pluies sont quotidiennes et les deux premières décades sont largement excédentaires.
La fin du mois est plus irrégulièrement arrosée et la troisième décade connaît un déficit d’un quart de la normale.

2002-07.png 

   

Températures

Les températures sont dans l’ensemble inférieures aux normales, en particulier les maximales.
A deux reprises, les records de froid ont même été frôlés avec 18,1 degrés le 15 et 20 degrés le 24, à Albi.
Trois périodes plus estivales, du 7 au 9, du 17 au 23 et du 26 au 29, ne permettent cependant pas d’atteindre le quota de jours chauds ou très chauds, pour un mois de juillet.
Après des nuits fraîches la première semaine, les températures minimales s’équilibrent sur le mois autour des moyennes de saison.

  

Insolation

Avec 8 jours à moins d’une heure d’ensoleillement, le mois n’est pas loin des valeurs mensuelles les plus basses.
La seconde décade surtout est pauvre en soleil, avec un déficit de près de 30%.

  

Faits marquants

- Comme depuis l’an 2000, le 14 juillet est gris et frais.
- Les températures maximales alternent le chaud et le froid, passant en quelques jours de 18 à 35 degrés à Albi, ou de 25 à 15 degrés du jour au lendemain à Lacaune.
- 5 jours d’orage ont apporté l’eau suffisante à un mois de Juillet.

  

Source : Météo France

   

   

   

AOÛT 2002

Caractère dominant du mois

Frais, pluvieux et nuageux sont les trois caractéristiques de ce mois malgré un milieu de mois plutôt ensoleillé et sec. Après trois belles journées, la pluie et la fraîcheur s’installent durant 9 jours. Le soleil fait sont retour mais les 8 derniers jours du mois sont à nouveau humides et maussades.

  

Précipitations

Les précipitations sont légèrement excédentaires en quantité et plus nettement en durée avec 10 à 15 jours de pluie de la plaine à la montagne soit deux fois plus qu’en moyenne.

2002-08.png 

Températures

On notera deux vagues de fraîcheurs du 6 au 12 et du 25 au 29 où le mercure reste sous les 25°C en plaine.
Les nuits sont relativement douces mais c’est en journée que le déficit est le plus marqué avec -3.5°C la première décade et –1.7°C sur le mois.
On n’observe que 6 jours très chauds (>30°C) contre 11 en moyenne et 18 jours chauds (>25°C) contre 23 mais on reste nettement plus chaud que le record de froid en 1977.

  

Insolation

Avec 2 jours d’insolation continue et autant sans soleil, le bilan est maigre pour un mois d’Août !
Le déficit est important avec un manque de 43 heures par rapport à la moyenne.
Nous enregistrons le mois d’Août de moins ensoleillé depuis 1976 avec 202 heures de soleil.

  

Faits marquants

- Cinq épisodes orageux ont animé le Tarn pendant ce mois les 5-6, 10, 19-20, 24 et 31. Le 5, de très fortes averses provoquent quelques dégâts sur le chantier de « la découverte ».
- Les 24 et 25, on relève jusqu’à 50mm du Plateau d’Anglès au Sidobre et autant le 31 de Dourgne à Mazamet.

   

Source : Météo France

   

   

   

SEPTEMBRE 2002

Caractère dominant du mois

Très contrasté que ce soit en pluie et températures.
Pas de vent supérieur aux 100 km/h observé sur les stations anémométriques du Tarn. C’est le vent d’Autan qui a soufflé le plus fort, à 72 km/h les 17 et 18 septembre à Labruguière.
Les orages ont eu la part belle avec une première attaque du 3 au 5, suivie d’une seconde vague les 12 et 13 et pour finir en beauté du 19 au 21 par de forts orages nocturnes.

  

Précipitations

Grande disparité dans les pluies à cause de leur origine orageuse.Il est tombé sur le mois 114 mm à Rabastens (dont 60 mm tombés en 24 heures le 21) et seulement 27 mm à Frausseilles.

2002-09.png  

  

Températures

Il y eut trois périodes de températures agréables pour la saison: Du 1 au 2 et la fin de mois du 28 au 30, ainsi qu’une période assez longue de 9 jours consécutifs du 14 au 22 où il a fait 32,2°C de température maximale le 19 à Burlats.
Sinon, les matinées froides pour la saison avec les premières gelées blanches ont eu lieu en dernière décade où la température minimale la plus basse fut observée à St Benoit de Carmaux avec 1,4°C le 26.

  

Insolation

Le soleil a brillé durant 238 heures à Albi le Séquestre, soit 18 heures de plus que la normale du mois qui est de 220 heures pour la période 1976-2001.

  

Faits marquants

- Les trois séquences de pluies orageuses dont les plus impressionnantes furent observées le 03 au soir à Labruguière avec des cumuls horaires de 20 mm en une heure et certains quartiers de la ville de Castres inondés et celle du 21 à Rabastens avec un cumul horaire proche de 50 mm.

   

Source : Météo France

   

   

   

OCTOBRE 2002

Caractère dominant du mois

Ce mois d’automne est marqué par la douceur et la pluie. Avec près de 1°C de plus que la moyenne, l’excédent des températures vient surtout des valeurs diurnes. Il tombe jusqu’à 1,8 fois la normale des précipitations, en 3 épisodes du 9 au 12, les 16 et 17 puis du 23 au 27. L’ensoleillement est normal ou légèrement excédentaire. 50% des vents viennent de l’Ouest, 50% de l’Est ou du Sud-Est, avec 4 épisodes d’Autan assez fort.

  

Précipitations

Après un début de mois sec, un épisode de pluies cévenoles arrose le département les 9 et 10, et donne de fortes pluies sur le versant sud des Monts de Lacaune et dans la vallée du Thoré.
Du 13 au 16, le temps est à nouveau sec, puis un passage pluvieux océanique traverse le Tarn le 17. Quelques averses orageuses les 21 et 22 ponctuent une période sèche.
Du 23 au 27, pluies et bruines arrosent le département. La fin du mois est sèche mais s’achève par un orage marqué sur le Vaurais.

2002-10.png

    

Températures

Après 3 mois un peu plus frais que la normale, Octobre dépasse à nouveau les moyennes.
Exceptées quelques gelées blanches, les températures nocturnes restent partout positives.
C’est surtout au cours de la 3ème décade que celles-ci sont excédentaires.
Les 3 épisodes pluvieux font baisser les températures diurnes, avec 2 journées particulièrement fraîches, le 10 et le 17. Sur le mois, les maximales apportent plus d’1°C au dessus des normales.

  

Insolation

Le soleil s’est montré pendant 162 h., soit 10% de plus que la moyenne, en particulier du 1er au 8, du 13 au 16 puis les 28 et 29.

  

Faits marquants

- Le Tarn est passé en situation de vigilance orange les 9 et 10, et les pluies cévenoles ont apporté jusqu’à 150 mm sur les versants exposés du relief.
- Un épisode de vent d’Autan, avec des rafales à plus de 100 km/h sur le Causse de Labruguière, a précédé de forts orages le 21.

   

Source : Météo France

   

   

   

NOVEMBRE 2002

Caractère dominant du mois

De la douceur avec des température moyennes supérieures de 1 à 2 degrés aux moyennes tant dans la plaine qu’en montagne. Des précipitations excédentaires avec des valeurs de 10 à 50 % supérieures aux moyennes. Un coup d’Autan assez fort le 21 que l’on ressent jusqu’à Albi. Le soleil fait défaut, il manque une dizaine d’heures pour arriver à la valeur moyenne pour un mois de novembre.

  

Précipitations

Seules les journée du 1 et du 5 laisse un peu de répit en première décade.
Portées par le Nord-Ouest, les pluies sont conséquentes le 6 puis les 9, 10 et 11.
A partir du 12, jusqu’au 19, l’ambiance s’assèche. Seuls deux épisodes pluvieux coupent la période, le 13 sur l’ensemble du département, le 17 sur les régions exposées au pluies méditerranéennes.
Les 20 et 21, des averses orageuses s’installent et donnent des pluies soutenues.
Accalmie le 22 et le 23 avant un passage pluvieux bien marqué dans l’après-midi du 24. Retour à un temps sec du 25 au 27.
Le mois se termine sous la pluie, la journée du 29 étant particulièrement arrosée en montagne.

2002-11.png  

  

Températures

Dans la continuité d’Octobre, la douceur est au rendez-vous. Il faut attendre le 27 pour observer les premières gelées.
Les températures descendent autour de –1 degrés dans la plaine lorsque le ciel est dégagé, elles restent positives dans le brouillard. Ce matin là, de l’air très froid s’accumule dans les bas-fonds, on relève -4 degrés à Lacaune mais aussi à Labruguière.
Douceur remarquable en début de mois avec près de 20 degrés de maximales 1 et 2 novembre.

  

Insolation

Le soleil a brillé pendant 93 heures.
L’insolation accuse donc un léger déficit, d’environ 8 %.

  

Faits marquants

- Le vent d’Autan a soufflé fort dans la nuit du 20 au 21 novembre, approchant les 70 km/h à Albi, ce qui n’arrive que 4 fois par an en moyenne dans cette région tarnaise.
- Rappelons aussi les pluies et les températures excédentaires.

   

Source : Météo France

   

   

   

DÉCEMBRE 2002

Caractère dominant du mois

On peut dire que, sur le Tarn en général, le mois de décembre, tout comme l’année 2002, apporte son quota de pluie pour une durée cependant supérieure à la moyenne. En conséquence, l’ensoleillement est déficitaire.
Côté température, le mois accentue encore la douceur de l’année avec des valeurs moyennes partout excédentaires d’environ 2°C.

  

Précipitations

L’équilibre est respecté avec des pluies légèrement excédentaires sur le relief, des Monts d’Alban à la Montagne Noire et à ses abords, et un peu déficitaires du Ségala au Vaurais.
Les pluies sont généralisées du 1er au 8, donnant jusqu’à 5 cm de neige en montagne.
Les précipitations se limitent ensuite au versant sud des Monts de Lacaune du 9 au 11.
Cet épisode « cévenol » donne 144 millimètres à Murat / Vèbre.
Après une période plus sèche, du 19 au 25, la fin du mois est à nouveau bien arrosée.

2002-12.png  

  

Températures

Entre le 2 et le 8, les températures sont froides en journée mais restent toujours positives.
En dehors de cette période, les thermomètres affichent des valeurs douces, avec un excédent de 1 à 2°C pour les maximales, de 2 à 3°C pour les minimales.
Les gelées sont réduites, entre 0 et 3 jours sur la plaine, contre 7 à 9 en moyenne, 5 jours à Lacaune contre 15 en moyenne. Un record de températures minimale chaude est même battu le 28 à Albi, avec 8,2°C.

  

Insolation

L’ensoleillement n’atteint que 70% de la moyenne sur l’Albigeois, avec un déficit important en 1ère décade qui connaît 5 jours sans soleil. Un soleil un peu plus présent entre le 10 et le 21, avant de se faire à nouveau très discret en fin de mois.

  

Faits marquants

- Journées froides et neige en montagne du 2 au 8.
- Pluie cévenole du 9 au 11.
- Orage avec grêle par endroit dans la nuit du 14 au 15.
- A noter: 11 jours de vent d’Autan à plus de 60 km/h à Labruguière, contre 8 en moyenne.
- Fin d’année très douce...

   

Source : Météo France