Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

 

JANVIER 2017

Caractère dominant du mois

Les conditions anticycloniques dominent et font de janvier 2017 un mois hivernal par ses températures, mais sec et relativement ensoleillé.

  

Précipitations

Malgré deux épisodes perturbés, en milieu et fin de mois, les précipitations sont nettement déficitaires. Seuls le relief pyrénéen et le sud du Tarn ont été plus arrosés que la normale.

Sans être aussi exceptionnel que le mois précédent, janvier 2017 reste très sec sur une large moitié nord-ouest de la région : avec seulement 4 jours de pluies significatives, les 19.5 mm reçus à Montauban ne représentent que 35% du cumul normal de janvier.
En revanche, le flux perturbé de nord-ouest en milieu de mois a accumulé les nuages sur les Pyrénées, apportant beaucoup de neige en montagne et un bilan hydrique normal ou légèrement excédentaire sur le piémont.
En fin de mois, un épisode orageux méditerranéen a copieusement arrosé le sud du Tarn et de l’Aveyron : 182 mm sont tombés le 27 à Labastide-Rouairoux !

2017-01.png  

  

Températures

Sans atteindre de valeurs extrêmes, les températures se situent le plus souvent deux à trois degrés en dessous des normales de janvier.

Avec une température moyenne inférieure de 2 à 3 degrés aux normales, ce mois de janvier est le plus froid depuis 1992 à Auch, Blagnac ou Montauban, et depuis 1987 à Albi, Tarbes ou St Girons.
En début de mois, brouillards et nuages bas empêchent le réchauffement diurne. Du 5 au 8 ou du 17 au 21, en atmosphère plus sèche, le soleil ne peut compenser le fort refroidissement des longues nuits claires.
On recense ainsi 5 à 6 nuits gélives de plus que la normale, et le thermomètre s’abaisse en dessous de -5°C plus d’un jour sur trois à Caylus (82), un sur deux à Montbazens (12). Les températures les plus basses sont enregistrées le 19 au matin, avec des minimales s’échelonnant de -6 à -13°C sur la moitié nord de la région, pour les stations d’altitude inférieure à 500m.
Cependant les journées sans dégel sont rares, le 4 quelques stations ne dépassent pas 0°C, le 18 les températures restent nettement négatives au pied des Pyrénées.
Ces deux vagues de froid sont séparées par une période perturbée nettement plus douce du 8 au 16, en particulier pour les minimales : il fait 9 à 10°C du Gers au Tarn à l’aube du 12, mais à peine 3°C de plus l’après-midi.
Ce n’est qu’en fin de mois que l’orientation du flux au sud apporte des températures presque printanières, avec des maximales de 15 à 18°C.

2017-01-1.png   2017-01-2.png

  

Insolation

L’ensoleillement est excédentaire sur le nord de la région et en altitude, mais très proche de la normale sur les plaines du sud souvent encombrées de nuages bas.

Le soleil a gratifié le nord de la région de 30 à 40% d’heures supplémentaires, alors que la durée d’insolation est normale ou légèrement excédentaire sur les plaines du sud. Les fréquentes situations à brouillards et nuages bas, entraînent des variations locales importantes avec l’altitude, mais aussi en plaine: 95h de soleil pour Auch (+2%), 101h pour Blagnac (+10%), mais 123h pour Montauban (+40%).

  

Vent

Avec des conditions souvent anticycloniques, janvier 2017 est un mois plutôt calme. La station de Blagnac relève ainsi 21 jours de vent inférieur à 36 km/h, contre 14 en moyenne.
Durant la période perturbée en milieu de mois, la région est restée en marge des dépressions qui circulaient plus au nord.
La tempête Egon a cependant occasionné des vents à plus de 90 km/h sur les monts de Lacaune et l’Aveyron dans la nuit du 12 au 13.
Les vents d’ouest à nord-ouest sont majoritaires mais c’est du sud-est qu’est venu le vent le plus fort : plus de 120 km/h le 27 en pays castrais, 90 km/h dépassés du Lauragais jusqu’au nord du Lot et de l’Aveyron.

    

Faits marquants

– Températures hivernales.
Janvier 2017 est en valeur moyenne le mois de janvier le plus froid depuis 25 ans, sauf sur l’Aveyron et le Lot où il est dépassé par janvier 2010.
Sans atteindre les valeurs extrêmes de 1985 ou 1987, le froid s’est montré particulièrement vif lors des nuits claires. On enregistre 15 à 25 jours avec gelée sous abri pour les stations de plaine, dont 5 à 10 en dessous de -5°C. Le 18 est une journée sans dégel au pied des Pyrénées, le thermomètre ne dépasse pas -4°C à Campistrous (65). La nuit suivante est la plus froide du mois : il fait -10°C à Ste Anne (32) ou Souillac (46), -11°C à St Antonin (82), -12°C à Luchon (31), -13°C à Montbazens (12), et, plus en altitude, -16.9°C à Nasbinals (12) !
– Autan et fortes pluies le 27.
Un puissant flux de sud souffle en altitude sur la région, tandis qu’une perturbation s’installe en Méditerranée. Un fort vent d’Autan se met en place. Son intensité n’est pas exceptionnelle sur son domaine de prédilection (97 km/h à St Félix-Lauragais), mais des rafales supérieures à 90 km/h sont enregistrées hors de sa zone d’influence habituelle : 97 km/h à Gourdon (46), 102 km/h à Montlaur (12), 112 km/h à Millau (12).
Il s’accompagne d’orages très pluvieux, apportant un déluge sur les Monts de Lacaune et la Montagne Noire : 110mm en 24h à Fraïsse-Murat, 182 mm à Labastide-Rouairoux !

   

RÉSUMÉ :

Du 1er au 8 : Froid et gris.

Un anticyclone centré sur l’est du pays maintient sur la région un temps calme mais humide et froid.
Jusqu’au 4, la grisaille se montre souvent tenace en plaine, où les températures ne dépassent guère 2 à 3 °C dans la journée, alors que le thermomètre affiche jusqu’à 10°C au pied des Pyrénées. Du 4 au 8, sous un ciel plus dégagé, les nuits deviennent de plus en plus froides, les fortes gelées sont généralisées le 6 et le 7.

   

Du 9 au 16 : Perturbé mais plus doux​.

Dans un flux d’ouest à nord-ouest, les perturbations circulent sur la région et viennent buter sur les Pyrénées, qui reçoivent d’abondantes précipitations, alors que le nord de la région reste plus épargné après le 13. La neige s’abaisse parfois jusqu’à basse altitude mais épargne la plaine. Les 
températures minimales regagnent 13 à 15 degrés en quatre jours, le radoucissement diurne est moins spectaculaire et plus éphémère. Un vent d’ouest à nord-ouest souvent modéré, voire fort sur l’Aveyron et le relief sud du Tarn, relativise ce redoux.

   

Du 17 au 26 : Froidure​.

L’anticyclone revient dans une atmosphère plus sèche qu’en début de mois. Les journées sont bien ensoleillées, mais les nuits sont glaciales, en particulier celle du 18 au 19 où le thermomètre s’abaisse partout en dessous de -5°C, et en dessous de -10°C dans les vallées pyrénéennes et sur l’ensemble de l’Aveyron.

   

Du 27 au 31 : Régime d’Autan.

Le flux s’oriente au sud en altitude.
Le temps se radoucit mais devient agité le 27, avec un épisode de vent fort sur les Pyrénées et dans le domaine de l’Autan. Venus de Méditerranée, des orages très pluvieux arrosent le Tarn, la crue de la rivière cause des dégâts jusqu’en Haute-Garonne le 28. Ce mois de janvier bien hivernal se conclut cependant sur un avant-goût de printemps, avec un vent plus sage et des températures qui atteignent 15 à 19°C sous le soleil le 31.

   

Source : Météo France