Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

 

JANVIER 2016

Caractère dominant du mois

Ce premier mois de l’année 2016 est caractérisé par un temps très doux et souvent perturbé, avec une succession de passages pluvieux.

  

Précipitations

Les pluies sont abondantes sur l’ouest de la région, ainsi que sur le Massif Central.
Le cumul est en revanche plus faible sur les Pyrénées et la région toulousaine.

La région toulousaine et le piémont pyrénéen font figure d’exception, avec un cumul des précipitations assez proche de la norme. Il est tombé 50 mm sur la ville de Toulouse et 55 mm dans la vallée de Saint-Lary, dans les Hautes-Pyrénées. Partout ailleurs, les pluies sont bien marquées, avec un cumul qui atteint les 200 mm sur l’ouest du Gers et sur le Lot, soit deux fois et demi la normale. Sur les Monts de Lacaune, le cumul atteint localement les 250 mm et sur l’Aubrac il approche les 300 mm, avec par exemple 292 mm à Laguiole et 293 mm à Lacalm.

2016-01.png  

  

Températures

La douceur a dominé tout au long du mois, avec la prédominance d’un régime océanique. Les températures sont supérieures à la normale de 2 à 3 degrés.

Dans la continuité du mois de décembre, ce mois de janvier est empreint d’une douceur persistante.
La moyenne des températures minimales est supérieure à la normale de 3 degrés sur la majeure partie de la région. Quant aux températures maximales, elles sont aussi nettement au-dessus de la norme, de l’ordre de 1,5 degré sur le Lot et l’Aveyron, jusqu’à 3 degrés en Bigorre et sur la plaine ariégeoise.
Le nombre de jours de gel est particulièrement faible : ainsi à Toulouse, la température est passée sous le zéro degré à 2 reprises, alors qu’en moyenne au mois de janvier, on observe 9 jours avec des gelées matinales en plaine toulousaine. A Gourdon, il a gelé seulement à 4 reprises, pour une normale de 11 jours.
Les températures de l’après-midi sont elles aussi particulièrement remarquables : le 7 janvier, la température a atteint 21°C à Blajan (31) et 22°C à Tournay (65). Puis le 23 janvier, nouvelle bouffée de douceur au pied des Pyrénées, avec 18°C à Luchon (31) et 21°C à Luz-Saint-Sauveur, à 900 mètres dans les Hautes-Pyrénées. Puis le 25 janvier, la douceur a gagné toute la région avec par exemple 20°C à Burlats (81) et à Saint-Géry (46). Le 27 janvier, des températures printanières ont été observées aussi en Aveyron, avec un pic de 21°C à Saint-Côme-d’Olt, au pied de l’Aubrac.

2016-01-1.png   2016-01-2.png

  

Insolation

Le soleil a surtout brillé par son absence au cours de ce mois de janvier.
L’ensoleillement est partout déficitaire, de façon plus prononcée sur le nord de la région.

Le défilé des perturbations océaniques a fortement contrarié l’apparition du soleil sur la majeure partie du territoire de Midi-Pyrénées.
Seules les régions pyrénéennes tirent leur épingle du jeu avec un ensoleillement légèrement déficitaire, proche de la centaine d’heures. Plus on remonte vers le nord, plus le déficit est marqué avec par exemple seulement 62 heures de soleil à Gourdon, soit un déficit proche de 40%.

  

Vent

Le vent de secteur ouest a soufflé fréquemment sur la région avec temporairement de fortes rafales. Dès le 7 janvier, des pointes de 80 km/h sont mesurées le long des Pyrénées et dans le Lot, et des rafales de 100 km/h déferlent sur les Monts de Lacaune. Puis le 11 janvier, au passage de lignes de grains, de très fortes bourrasques affectent l’ensemble de la région, jusqu’à 122 km/h à Lunegarde (46). Puis en fin de mois, après quelques jours de vent d’Autan modéré, c’est à nouveau le vent d’ouest qui provoque de bonnes rafales : 70 km/h à Rodez, Tanus (81) et Pamiers (09) le 31 janvier.

    

Faits marquants

– Tornade du 4 janvier.
Dans un flux d’ouest rapide, une traîne active s’établit sur la région et une cellule orageuse de petite taille balaye le nord du Lot en début de matinée. En s’engouffrant dans la vallée de la Bave, affluent de la Dordogne, cette cellule orageuse se transforme en une tornade qui dévaste le nord de la commune de Loubressac, avant de baisser d’intensité en arrivant sur la commune de Saint-Céré. Sur son passage, plus de 200 arbres sont arrachés et de nombreuses toitures envolées par de très violentes bourrasques estimées à près de 150 km/h.
– Tempête du 11 janvier.
Après une nuit tempétueuse en montagne (rafales de 120 km/h avec des dégâts dans la station de ski de Peyragudes), une traîne très active s’installe dans la journée du 11 janvier avec un vent d’ouest qui se renforce sensiblement. Les averses sont nombreuses l’après-midi et elles sont accompagnées de violentes bourrasques sur une grande partie de la région : 100 km/h à Condom (32) et Toulouse, 110 km/h à Tanus (81) et Millau, 122 km/h à Lunegarde, dans le Quercy.

 

   

RÉSUMÉ :

Du 1er au 15 : Doux et perturbé.

Une vaste zone dépressionnaire présente sur l’Atlantique et les îles britanniques favorise le passage de nombreuses perturbations sur la France. Notre région bénéficie de quelques accalmies, plus durables à proximité des Pyrénées, alors que l’ouest et le nord de la région sont beaucoup plus arrosés. Les journées se suivent et se ressemblent, avec beaucoup de nuages, des pluies ou des averses passagères et des températures très douces. La nuit, la température est souvent comprise entre 5 et 10°C, soit les valeurs normalement observées dans l’après-midi. Les températures maximales atteignent un niveau remarquable, en particulier du 7 au 12 janvier, avec des valeurs souvent comprises entre 14 et 18°C.

   

Du 16 au 22 : Plus frais​.

Un anticyclone s’installe temporairement à proximité de notre région et les premières gelées de l’année sont observées le matin du 16 janvier. Après 2 journées froides et ensoleillées, une nouvelle perturbation gagne tout le territoire le 18 janvier avec de la pluie en plaine et de la neige en montagne (7 cm de neige à Millau). Les jours suivants, la fraîcheur reste d’actualité, avec des brouillards souvent tenaces, notamment en val de Garonne, alors que le soleil est généreux sur les Pyrénées.

  

Du 23 au 31 : Belle douceur.

Après un court épisode pluvieux dans la nuit du 22 au 23, le temps se radoucit très nettement et les journées qui suivent sont souvent ensoleillées, par vent d’Autan modéré. La température dépasse à plusieurs reprises les 20°C sur le piémont pyrénéen et dans les vallées du Massif Central. Puis le temps se dégrade dans la soirée du 28 janvier et la fin du mois se déroule dans une ambiance très douce mais sous un ciel souvent très nuageux, avec des pluies et du vent fort le 31 janvier.

   

Source : Météo France