Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

 

JANVIER 2015

Caractère dominant du mois

Janvier est marqué par une longue période de temps calme et sec en début de mois, suivie d’un temps de plus en plus perturbé, avec des précipitations abondantes en fin de mois.

  

Précipitations

Les pluies sont bien marquées sur le relief pyrénéen, ainsi que du Lot au sud du Tarn, mais beaucoup plus faibles ailleurs avec un déficit marqué sur le sud de l’Aveyron et le midi-toulousain.

Le cumul mensuel est nettement déficitaire dans les plaines, souvent plus de 40% dans le triangle Auch-Toulouse-Montauban, ainsi que sur le sud de l’Aveyron où le déficit atteint jusqu’à 60% dans le Larzac.
Les régions pyrénéennes sont en revanche beaucoup plus arrosées, avec un cumul qui dépasse souvent les 100 mm et un excédent de 50% par rapport à la normale sur la Haute-Bigorre et le Luchonnais. Les pluies sont également excédentaires, dans une moindre mesure, sur le Quercy, le Rouergue et le sud du Tarn.
L’essentiel des précipitations se concentre dans les derniers jours du mois, avec des pluies abondantes sur le piémont pyrénéen et de la neige à très basse altitude.

2015-01.png  

  

Températures

Les températures moyennes sont très proches de la normale, avec une succession de périodes froides et de périodes de douceur, sans excès majeur.

Les températures moyennes de ce premier mois de l’année sont très proches de la normale sur l’ensemble du territoire de Midi-Pyrénées. On note simplement une petite différence positive pour les maximales sur les régions proches des Pyrénées avec des valeurs légèrement plus élevées.
C’est d’ailleurs sur ces régions qu’à deux reprises les températures ont dépassé les 20°C, une valeur inhabituelle pour un mois de janvier.
Ainsi, le 10 janvier la température a atteint 20°C à Augirein (09) et 21°C à Lomné (65). Puis le 13 janvier la douceur s’est encore accentuée avec 20°C à Tarbes, 21°C à Saint-Girons et 22°C à Izaourt (65).
Quant aux températures nocturnes, en moyenne rigoureusement conformes à la norme, elles ont connu de fortes oscillations. La nuit la plus froide est la nuit du Nouvel An, avec -5°C à Toulouse, -6°C à Auch, -7°C à Gourdon, -8°C à Rodez et -11°C à Aulus-les-Bains en Ariège. Puis après encore quelques nuits gélives, la douceur s’est installée jusque vers la mi-janvier.
Le 10 janvier, nuit la plus douce du mois, les températures minimales sont restées particulièrement élevées : 7°C à Brie (09), 8°C à Belmont (12), 9°C à Albi, 10°C à Montauban et 11°C à Souillac (46).

2015-01-1.png   2015-01-2.png

  

Insolation

L’ensoleillement est très contrasté, faible au nord, mais beaucoup plus important sur le relief du sud de la région : deux fois plus de soleil à Tarbes et Saint-Girons qu’à Montauban et Gourdon !

Un phénomène classique en hiver : les régions de plaine du nord de la région n’ont pas vu beaucoup le soleil au cours de ce mois de janvier, alors que les régions montagneuses ont bénéficié d’un bon ensoleillement. Les chiffres se passent de commentaires : 59 heures de soleil à Montauban avec de nombreuses journées très grises, mais 130 heures à Tarbes avec plusieurs journées de plein soleil.

  

Vent

Le vent est resté bien discret en début de mois, avec à la clé des brouillards persistants. Puis le 11 janvier une perturbation peu active a traversé notre région en donnant de bonnes rafales de vent : 83 km/h au Montat (46) et 88 km/h à Fraisse-Murat sur les hauteurs des Monts de Lacaune (81).
Puis en fin de mois une perturbation beaucoup plus active a donné des pluies marquées et de violentes bourrasques de vent d’ouest dans la soirée du 29 janvier et la nuit suivante sur l’ensemble de la région : 103 km/h à Saint-Girons, 104 km/h à Millau, 106km/h à Lahas (32), 111 km/h à Toulouse et 114 km/h à Peyrusse (32).

    

Faits marquants

– Épisode pluvieux fin janvier.
Après un court épisode de temps sec, le régime de nord-ouest gagne nos latitudes et des pluies affectent le Massif Central le 28 janvier, épargnant momentanément le sud de la Garonne. Mais le lendemain, une perturbation très active, liée à une dépression centrée sur le nord de la France, gagne toute la région et les pluies deviennent abondantes. Ces pluies perdurent jusque dans la nuit du 31 janvier au 1er février et donnent de forts cumuls, en particulier à proximité du Massif Central et des Pyrénées. Pour les trois derniers jours du mois, on relève 40 mm sur le nord du Quercy, plus de 50 mm en Aubrac, 60 à 80 mm sur les Monts de Lacaune et près de 100 mm à Tarbes (65) et Arbas (31). En montagne, ces précipitations donnent de fortes chutes de neige jusque dans les vallées en fin d’épisode.
– Rafales du 29 janvier.
La dépression très creuse centrée le 29 janvier en Mer du Nord (975 hPa au large du Pas-de-Calais) a généré un fort gradient de pression jusqu’aux Pyrénées. Ce resserrement du flux d’ouest à nord-ouest est responsable des violentes bourrasques qui ont balayé toute la région dans la nuit du 29 au 30 janvier, avec des rafales qui ont souvent dépassé les 100 km/h (maximum enregistré à Peyrusse dans le Gers, avec 114 km/h).

 

   

RÉSUMÉ :

Du 1er au 6 : Froid et brumeux.

Un anticyclone protège la région du courant perturbé et les journées sont froides et brumeuses dans les plaines, avec des brouillards et des nuages bas parfois persistants, notamment en val de Garonne, ainsi que dans le Tarn et le Quercy. Les gelées sont fréquentes et la température est contrastée l’après-midi : plutôt douce près des Pyrénées où le soleil s’impose, plus froide sous la grisaille persistante dans les plaines.

   

Du 7 au 15 : Doux et nuageux​.

L’anticyclone régresse vers le Portugal et de l’air océanique gagne progressivement la région, avec des températures de plus en plus douces. Les perturbations sont très atténuées avec de faibles pluies le 11 et le 14 janvier. A la faveur de belles périodes ensoleillées, la température atteint autour de 15°C en plaine et autour de 20°C à proximité du relief du Massif Central et des Pyrénées, notamment le 9 janvier, puis à nouveau le 12 et le 13 janvier.

  

Du 16 au 31 : Perturbé.

Dans un régime perturbé de secteur nord à nord-ouest, les perturbations traversent la région en donnant de la pluie en plaine et de la neige en montagne. Les périodes d’accalmies ensoleillées sont de courte durée. Les températures sont en baisse : proches de zéro degré au plus frais de la nuit, avec ponctuellement des gelées plus marquées suite à des éclaircies nocturnes, elles sont souvent comprises entre 5 et 8°C l’après-midi jusqu’au 27 janvier. Puis en fin de mois, le flux de nord-ouest se renforce et les perturbations deviennent très actives. Du 29 au 31 janvier, les pluies sont abondantes, en particulier au sud de la Garonne, avec des cumuls importants sur le piémont pyrénéen.
La neige tombe en abondance à des altitudes de plus en plus basses, jusque dans les vallées le 30 et le 31 janvier.

   

Source : Météo France