Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

 

JANVIER 2014

Caractère dominant du mois

Ce mois de janvier est particulièrement doux et les précipitations sont partout supérieures à la normale, en particulier au sud de la Garonne.

  

Précipitations

Les pluies en plaine et les chutes de neige en montagne sont très fréquentes, avec un épisode de précipitations abondantes du 22 au 25 janvier, d’où des inondations dans les vallées fluviales.

Le temps doux et pluvieux qui a dominé au cours de ce mois de janvier a donné lieu à des précipitations abondantes, en particulier en début de mois et au cours de la dernière décade. Le cumul mensuel se situe entre 100 et 150 mm dans les plaines et il dépasse souvent les 200 mm sur les Pyrénées, ainsi que sur l’Aubrac et les Monts de Lacaune, soit deux fois plus que la normale. Le nombre de jours avec des pluies significatives est considérable : autour de 15 jours dans les plaines de la Haute-Garonne, du Tarn et de l’Ariège, et une vingtaine de jours sur le reste de la région, soit 2 fois plus souvent que la normale ! Ces pluies répétées ont provoqué des inondations importantes, notamment le week-end des 25 et 26 janvier.

2014-01.png  

  

Températures

La douceur domine tout au long du mois, avec une mention particulière pour la première décade de janvier, marquée par des températures printanières au pied des Pyrénées.

Ce mois de janvier est marqué par des températures très douces, de jour comme de nuit. La moyenne des températures se situe pour la région à 2 degrés au-dessus de la normale. Seuls les mois de janvier 1988 et 1996 avaient connu des valeurs encore plus douces.
C’est le début du mois qui est le plus chaud, avec des températures nocturnes autour de 10°C et des températures diurnes souvent supérieures à 15°C. Au pied des Pyrénées, les 20°C sont dépassés à plusieurs reprises : 21°C à Lannemezan (65) et à Saint-Girons (09) le 6 janvier, 21°C à Arreau (65) et Saint-Lary (65) le lendemain, puis 22°C à Aulus (09) et 23,5°C à Luchon (31) le 8 janvier ! Après une courte période un peu moins douce, le 12 janvier la température atteint à nouveau 20°C à Bagnères-de-Bigorre (65) et 21,5°C à Lourdes (65).
Puis la deuxième quinzaine du mois est plus proche des températures de saison. De faibles gelées se produisent entre le 17 et le 21 janvier : -3°C à Monteils (12) et Cérizols (09) le 17, -1°C à Montauban et -2°C à Saint-Girons le 18, -1°C à Rodez (12) et Maubourguet (32) le 21 janvier.
Mais sur l’ensemble du mois, les gelées sont très rares : seulement 2 à 4 jours avec gelée dans les plaines, alors que la moyenne est de 10 à 12 jours.

2014-01-1.png   2014-01-2.png

  

Insolation

Avec un temps souvent perturbé, les nuages sont très présents et l’ensoleillement est bien faible sur toute la région, avec un déficit qui atteint 25 à 40%.

Avec cette succession de perturbations, le soleil a surtout brillé par son absence. Le nombre de jours de plein soleil est extrêmement rare, alors que le nombre de journées avec un ciel tout gris dépasse souvent les 10 jours. Le nord de la région est le plus défavorisé, avec un cumul à peine supérieur à 50 heures de soleil, soit près de deux fois moins que la normale. Dans les plaines du bassin de la Garonne, le soleil s’est montré pendant 70 heures, soit un déficit de 25%.

  

Vent

Le vent a soufflé modérément tout au long du mois, passant du secteur sud-est au secteur ouest au gré du cheminement des perturbations. Plusieurs épisodes de vent d’Autan ont affecté une partie de la région, notamment du 7 au 10 janvier puis du 15 au 18, avec un maximum de 90 km/h le 18 janvier à Castres (81).
Mais c’est le 4 janvier que le vent a soufflé le plus fort : après un passage pluvieux en début de journée, un régime d’averses orageuses s’est installé et de violentes bourrasques ont affecté toute la région en soirée. Les rafales ont atteint 80 à 100 km/h dans les plaines, 100 à 110 km/h sur les  hauteurs du Tarn et de l’Aveyron, et jusqu’à 145 km/h au Pic du Midi.

    

Faits marquants

– Coup de chaud du 8 janvier.
Après un début d’année tout en douceur, le vent du sud se renforce en altitude dans la journée du mercredi 8 janvier (120 km/h au Pic du Midi). Ce vent fort génère un effet de foehn qui provoque un accès de fièvre du thermomètre au pied des Pyrénées. Plusieurs records de chaleur pour un mois de janvier sont battus : 22°C à Aulus-les-Bains en Ariège (ouvert en 1959), 22,5°C à Arrens-Marsous en Bigorre (ouvert en 1936) et un magnifique 23,5°C à Luchon (31), soit la valeur la plus élevée pour un mois de janvier depuis le début des mesures en 1995.
– Inondations de la fin du mois.
Après plusieurs jours déjà bien arrosés, les pluies se renforcent encore le 24 janvier. Il tombe en 24 heures 70 mm à Tarbes, 95 mm à Lourdes et parfois plus de 100 mm sur le relief de l’Ariège. Ces pluies abondantes et répétées provoquent une crue importante de tous les cours d’eau avec de nombreux secteurs inondés. Le samedi 25 janvier, alors que les pluies s’atténuent, la Garonne atteint 3,78 mètres au Pont-Neuf à Toulouse, à mi-chemin entre la crue de janvier 2004 et celle de juin 2000. L’onde de crue se propage ensuite vers l’aval et le département du Tarn-et-Garonne voit à son tour le fleuve déborder de son lit naturel les jours suivants.

 

   

RÉSUMÉ :

Du 1er au 5 : Doux et perturbé.

Un courant océanique apporte une succession de perturbations qui donnent des pluies temporairement bien marquées sur l’ensemble de la région, notamment le 3 janvier. Les températures sont douces, avec des pointes à 18°C sur le piémont pyrénéen le 4 janvier, juste avant le passage de lignes de grains très actives.

   

Du 6 au 12 : Douceur printanière​.

Le vent s’oriente au sud-ouest en altitude et une douceur exceptionnelle s’installe sur le sud de la région avec des températures qui dépassent à plusieurs reprises les 20°C au pied des Pyrénées et frôlent les 19°C en plusieurs secteurs du Lot ! Ce temps printanier, accompagné d’un léger souffle de vent d’Autan, est interrompu le 11 janvier, avec un ciel gris et quelques gouttes, puis le soleil et la douceur sont de retour le lendemain.

  

Du 13 au 21 : Frais et perturbé.

Le régime océanique est de retour avec une succession de passages pluvieux, plus marqués sur l’ouest et le nord de la région. Les températures retrouvent un niveau plus conforme à la saison. Du 16 au 18 janvier, une petite accalmie permet de belles éclaircies et les nuits sont plus fraîches, avec de faibles gelées au lever du jour. Puis un courant de nord-ouest frais et perturbé apporte de nouvelles pluies en plaine et de la neige en montagne.

    

Du 22 au 31 : Très pluvieux.​

Le flux perturbé se renforce sur nos régions et les pluies sont abondantes au sud de la Garonne, en particulier le 23 et le 24 janvier, deux journées où les départements pyrénéens sont placés en vigilance orange pluies et inondations. Ces fortes précipitations provoquent une montée rapide des cours d’eau et l’onde de crue se propage vers l’aval au cours des jours suivants, avec des inondations importantes dans tout le bassin de la Garonne.
Puis vers la fin du mois, un temps frais et variable s’installe, avec des éclaircies et quelques averses, accompagnées de températures de saison.

   

Source : Météo France