Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

 

JANVIER 2006

Caractère dominant du mois

C’est un mois sec et venté. Il est d’abord tempéré puis le froid s’installe à partir du 25 avec un épisode neigeux exceptionnel par son intensité et son étendue, entraînant des dégâts importants.

  

Précipitations

C’est un mois déficitaire. Deux faibles passages perturbés le 1, 2 et 17, 18 n’apportent que peu d’eau. Les fortes chutes de neige de la troisième décade comblent un peu le manque d’eau sauf sur la région de Lautrec à Salvagnac qui reste plus sèche. Les pluies verglaçantes ont fait des ravages sur la montagne Noire et le Haut Languedoc.

C’est un mois caractérisé par peu de précipitations, hormis les chutes exceptionnelles de fin janvier. Il présente finalement un déficit de 24% à la normale. Le passage de perturbations peu actives en début et vers le 17 janvier, n’apportent qu’une dizaine de mm d’eau en tout. Les conditions anticycloniques et le vent d’Autan entraînent des périodes sèches sur le Tarn. La dernière décade est excédentaire car à partir de la nuit du 27 au 28 janvier les flocons de neige tombent en grande quantité sur l’Albigeois.
On y relève jusqu’à 35 cm d’épaisseur de neige au sol l’après-midi du samedi 28. Ces chutes faiblissent durant la nuit de samedi à dimanche avant d’être remplacées par un court épisode de pluie verglaçante.
Les montagnes du Haut Languedoc sont arrosées avec 342,8 mm à Fraisse Murat, 218,5 mm à Lacaune et 204,6 à Labastide Rouairoux. Les chutes de neige ont atteint jusqu’à 55 cm à Murat/vebre. Mais avec le redoux la pluie verglaçante à pris le relais en altitude.
En tombant sur des surfaces gelées, entraînant des épaisseurs importantes de glace sur les arbres, pylones et de nombreux dégâts sous la neige qui se gorgeait d’eau de pluie comme une éponge en s’alourdissant énormément.

2006-01.png

Températures

C’est un mois contrasté mais qui au final est proche des valeurs moyennes normales.
Jusqu’au 21, les températures sont supérieures aux normales, les maximales atteignent jusqu’à 12,8°C et les gelées sont faibles et rares.
Le froid s’installe durant la troisième décade, avec une journée sans dégel le 28 et la valeur la plus basses relevée de -5,4°C le 23.

Ce mois de janvier est en moyenne un peu plus frais (4,6°C) que la normale (5,2°C). L’année débute du 1er au 6 par des journées fraîches avec des températures maximales comprises entre 4,9°C et 9,4°C. Une relative douceur s’installe ensuite jusqu’au 25 avec des valeurs qui atteignent souvent les 12°C l’après-midi, malgré une baisse du 10 au 12 et du 21 au 23. Les températures minimales sont positives et supérieures à la normales jusqu’au 21, hormis quelques faibles gelées ponctuelles de -2,5°C le 5 et -1°C le 11.
La fin du mois se caractérise par une période froide, avec de faibles amplitudes des températures. Les minimales baissent jusqu’à -5,4°C le 23 et les maximales sont inférieures à 5°C. La journée du 28 est la seule sans dégel.
La température minimale la plus basse enregistrée ce mois dans le Tarn est de -7,9°C à Fraisse-Murat le 5. Le mercure est monté jusqu’à 14,1°C à Burlats le 25 janvier.
Les records de températures du département du Tarn pour le mois de janvier :
Le 16 janvier 1985 est la journée la plus froide enregistrée, avec à Lacaune (à 805 mètres d’altitude), une température minimale de -22,5°C et -20,4°C à Albi.
Le 29 janvier 2002 est la journée la plus chaude enregistrée en janvier dans le Tarn avec 21,9°C relevé à Lacaune, 21,2°C à Burlats dans le sidobre.
On avait relevé à Rivière en plaine Tarnaise 21°C le 28 janvier 1977.

  

Insolation

L’ensoleillement n’atteint que 70% de la moyenne sur l’Albigeois, avec un déficit important en 1ère décade qui connaît 5 jours sans soleil. Un soleil un peu plus présent entre le 10 et le 21, avant de se faire à nouveau très discret en fin de mois.

La première décade est déficitaire du fait des fréquents passages nuageux souvent denses dans le ciel. Le soleil s’impose davantage par la suite, avec de belles journées, malgré des brouillards et des voiles nuageux élevés.
Les chutes de neige de la fin du mois ont entraîné une insolation quasi nulle.

  

Vent

Le vent a soufflé de l’Ouest ou de l’Est, sur l’Albigeois comme sur le Tarn. A Albi la rafale maximale a atteint 54 km/h du 120°.
A Castres, on enregistre 10 journées avec du vent d’Autan supérieur à 60 km/h. L’anémomètre a enregistré des rafales jusqu’à 91 km/h.
Le vent le plus fort enregistré dans le Tarn en janvier avait atteint 130 km/h à Murat/vebre (altitude 1040m.) le 11 janvier 1995.

   

Faits marquants

– Le 28 on relève au sol jusqu’à 35 cm de neige à Albi, 50 cm à Valence d’Albi, 55 cm à Murat sur Vèbre et à Lacaune.
Sur le relief de la montagne Noire aux Monts de Lacaune un redoux en altitude transforme la neige en pluie qui devient verglaçante au contact d’une pellicule d’air froid au sol, entraînant de nombreux dégâts sur les habitations et la végétation.
Sur les plus haut sommets du Tarn plus de 220 mm de précipitations sont tombées en 3 jours. La fonte de la neige a été lente sur les collines et en plaine tarnaise.
– Le vent d’Autan à soufflé durant 10 jours en janvier sur le Tarn.

   

RÉSUMÉ :

Du 1er au 12 : En dent de scie.

Les pressions proches des 1012 hpa remontent pour atteindre 1030 hpa le 3, avant de baisser à nouveau à 1012 hpa le 6, puis remonter à près de 1030 hpa du 10 au 13.
Dans un courant d’ouest à nord-ouest, des pluies faibles sont suivies d’averses. Du 6 au 12 le flux s’oriente au Sud-Est à Sud-Ouest en redevenant sec.
La nébulosité passe d’un ciel couvert et bas sous pluies à un ciel plus variable sous les averses. A partir du 6 le ciel est nuageux et voilé. Des brouillards se forment la nuit jusqu’à la mi-journée du 10 au 12 puis des éclaircies se développent l’après-midi.
Le vent est modéré de secteur ouest et souffle par moment en rafales. Le vent d’autan est présent du 6 au 9 puis devient faible.
Les températures sont fraîches en journée, sauf du 7 au 10 ou elles atteignent les 12°C et les gelées rares.

  

Du 13 au 21 : Plus doux​.

Les pressions restent anticycloniques entre 1017 et 1028 hpa.
Dans un courant de Sud-Est faible puis d’Ouest à partir du 17 virant au Nord-Est le 20.
La nébulosité est d’abord faible puis le ciel se couvre avec de petites précipitations le 17 et 18.
Le vent d’autan est sensible jusqu’au 15 puis il tourne au secteur ouest faible. A compter du 19 il se cale au Nord à nord-Est faible.
Les températures sont douces et les minimales élevées.

  

Du 22 au 31 : Froid et neigeux.

Les pressions baissent régulièrement jusqu’à 1012 hpa le 26 puis remontent un peu en fin de mois.
Le courant est d’abord d’Est à Nord-Est anticyclonique froid et sec. Ensuite une dépression se creuse en Méditerranée et génère des perturbations actives sur le sud de la France.
La nébulosité est faible avec un bon ensoleillement avant de se couvrir à partir du 27 avec l’épisode neigeux suivi de pluie temporairement verglaçante.
Le vent est faible de secteur Est, temporairement variable.
Les températures sont plus froides que la normale. On enregistre des gelées tous les matins, en journées elles sont souvent inférieures à 5 degrés.

  

Phénomènes divers

Brouillard : Les conditions anticycloniques ont favorisé la formation de brouillards. Du 10 au 12 ils se dissipent l’après-midi, le 21, 22 et le 30, 31 ils sont plus tenaces et glacés le 22.

Orages : Aucun orage ni chutes de grêle ne sont enregistrés durant ce mois sur notre département.

   

Source : Météo France